Appui aux entreprises féminines impactées par le Covid-19 : L’Initiative We-fi annonce plus de 24 milliards

L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi) investit dans plus de 15 000 entreprises féminines en pleine crise du coronavirus suite à une allocation de fonds de 49,3 millions de dollars. Le Sénégal fait partie des pays bénéficiaires.

L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi) a annoncé le 21 aout une troisième série d’allocations de fonds constituée de 49,3 millions de dollars, qui devrait bénéficier à plus de 15 000 entreprises dirigées par des femmes et permettre de mobiliser environ 350 millions de dollars auprès d’autres sources publiques et privées.

Selon un communiqué de presse, cette série de financements vient répondre aux besoins générés par la crise du coronavirus (Covid-19) dans l’entrepreneuriat féminin, tout en encourageant l’innovation et le développement numérique, les partenariats et le recours à des mécanismes axés sur l’obtention de résultats afin de faciliter l’accès des femmes entrepreneures aux financements.

Ces fonds sont destinés à des programmes qui visent à stimuler l’entrepreneuriat féminin et dont l’exécution sera confiée à quatre banques multilatérales de développement : la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), la Banque interaméricaine de développement (Bid), la Banque islamique de développement (BIsD), et, enfin, le Groupe de la Banque mondiale, Ce troisième cycle de financements porte à près de 300 millions de dollars le montant total des allocations de l’Initiative, avec à la clé des programmes de soutien aux entreprises féminines qui s’étendront à 61 pays.

Les graves perturbations économiques causées par la crise de la Covid frappent de manière disproportionnée beaucoup de Pme féminines, tandis que de nombreuses femmes perdent leur emploi.

La nouvelle série d’allocations de fonds annoncée par l’Initiative We-Fi financera des actions et un appui qui permettront de soutenir les femmes entrepreneures en cette période difficile et qui contribueront à restaurer leur rôle de moteur d’une croissance économique inclusive », souligne Mari Pangestu, directrice générale pour les politiques de développement et les partenariats à la Banque mondiale, sous l’égide de laquelle est placé le secrétariat de l’Initiative We-Fi.

La Banque islamique de développement s’est vu octroyer une enveloppe de 11,25 millions de dollars pour un programme destiné à soutenir les entrepreneuses de la filière rizicole en Afrique de l’Ouest.

Alors que les femmes sont très présentes dans le secteur du riz, elles peinent à améliorer leurs moyens de subsistance en raison du coût prohibitif du crédit, mais aussi de tous les obstacles non financiers qui entravent l’accès des femmes entrepreneures aux ressources, aux actifs et aux marchés.

Pour y remédier, le programme s’attachera à soutenir la mise à niveau et la promotion des Pme féminines de la filière rizicole en Afrique de l’Ouest à l’aide d’activités de développement des capacités, de financements de contrepartie et d’un accès facilité aux marchés locaux et régionaux. Ces interventions se dérouleront en Guinée, au Niger, au Sénégal et au Sierra Leone.

L’Initiative We-Fi est un partenariat multilatéral conçu pour aider les femmes entrepreneures à accéder aux marchés, aux financements, à la technologie, à des services d’accompagnement et autres, tout en promouvant la collaboration avec les États et le secteur privé afin de faire évoluer les lois et les politiques bridant l’entrepreneuriat féminin dans les pays en développement.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer