Zone Uemoa : Les populations manifestent plus de confiance à la microfinance

Les populations manifestent de plus en plus leur soutien au secteur de la microfinance au niveau de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). En témoigne, la progression trimestrielle de l’encours des dépôts dans le secteur a progressé de 3,1% à fin septembre 2020 contre 0,9% en 2019, 2,2% en 2018 et 0,7% en 2017.

Le secteur de la microfinance attire de plus en plus les populations dans la zone Uemoa. C’est le constat fait par la Bceao après analyse des données liées l’évolution trimestrielle de l’encours des dépôts dans le secteur de la microfinance.

En effet, elle indique qu’à titre de comparaison, la progression trimestrielle de l’encours des dépôts dans le secteur de la microfinance à fin septembre 2020 (+3,1%) est plus importante que celle notée à fin septembre 2019 (+0,9%), fin septembre 2018 (+2,2%) et fin septembre 2017 (+0,7%). Par conséquent, « il en résulte que la confiance des populations, vis-à-vis du secteur de la microfinance, demeure malgré le contexte lié à la Covid-19 ».

D’après l’institution, les dépôts à vue sont prépondérants avec une part de 60,6%. Les dépôts à terme et les autres dépôts, confie-t-elle, constituent respectivement 18,7% et 20,7%. En outre, « l’épargne mobilisée par les Système financiers décentralisés (Sfd) a été constituée à hauteur de 52,5% par les hommes, 25,2% par les femmes et 22,3% par les groupements ».

Aussi, la Bceao note dans la foulée que le montant moyen des dépôts par membre a progressé de 7,6%, pour s’établir à 102.876 de francs Cfa après 95.640 francs Cfa à fin septembre 2019. A en croire la Banque centrale, pour l’ensemble des Sfd de l’Umoa, l’épargne recueillie représente 5,4% de ceux collectés par les établissements de crédit de l’Union.

Source : Lejecos

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer